• Ca fait 22 ans aujourd'hui.

    Je me souviens de notre excitation à mon grand frère, ma petite soeur et moi, en rentrant à la maison.

    De mon "Alors, elle est où la nouvelle petite soeur ?" lancé sur le seuil de la porte.

    Du silence qui a suivi.

    Des volets fermés, de mon père assis sur le canapé, et de sa tête qui n'avait rien de celle d'un papa comblé.

    De sa voix quand il nous a dit de nous approcher, sur un ton que je ne lui connaissais pas, mais qui me soufflait qu'il fallait bien écouter.

    Moi je voulais juste savoir comment elle s'appelait, combien elle pesait et à qui elle ressemblait.

    Elle avait un bien joli prénom, mais elle était au ciel. Maman était très triste, et très fatiguée. Il faudrait être courageux, et sages comme des images.

    Après il y a eu du silence, une maman qui rentrait les mains vides, et quelques heures après ses larmes qui s'écrasaient sur mon Astrapi quand j'ai eu la délicate idée de lui demander de me lire le reportage sur la maternité.

    Il y a eu de la tendresse, de la gentillesse, et des maladresses. De grands qui disaient à Maman que finalement, c'était comme une fausse couche. Et de petits qui me disaient que ça va, je l'avais pas connue, alors elle pouvait pas me manquer.

    Ce qui me manquait, c'était des souvenirs avec elle et le sourire de mes parents.

    Les 21 mars qui ont suivis ont eu un goût de premier jour de Printemps fanné.

    Il faut dire qu'elle avait eu la drôle d'idée, pour son passage éclair, de choisir la date d'anniversaire de notre Maman.

    Pendant longtemps, on ne lui a pas souhaité.

    Puis peu à peu, la vie a repris ses droits, et une autre petite soeur a même accepté de rejoindre le clan.

    Maman a récupéré assez de courage pour qu'on lui souhaite son anniversaire, et assez de souffle pour éteindre ses bougies.

    Aujourd'hui, je l'ai appelée, elle avait du sourire dans la voix et elle m'a même dit en riant qu'elle avait déjà reçu 42 messages, dont 39 de Ventes Privées, Eurodif et Damart.

    Maintenant, le 21 mars, on lève notre coupe, on rigole, on chante faux, et on offre des cadeaux à notre Maman du Printemps. Les baisers et les regards sont juste un peu plus appuyés, et quand on trinque elle sait sans qu'on lui dise qu'on pense à elle avec un "s".

    Voilà, c'était l'histoire d'une vieille grande fleur et d'une étoile filante.


  • Commentaires

    1
    Bulle
    Lundi 21 Mars 2011 à 16:03
    Bulle
    Ouch...Quand j'ai commencé à lire l'article je me suis demandée comment tu allais réussir à pouvoir aborder le sujet aux yeux du "monde entier"...Je ne suis pas déçue...et je pense que Mam ne va pas l'être non plus!! Canon!
    2
    Lundi 21 Mars 2011 à 16:19
    La Mère Joie
    Je suis émue mais j'ai le sourire aussi. Un petit sourire, tout frêle par pudeur pour la vie qui continue, pour l'amour présent.
    3
    Lundi 21 Mars 2011 à 17:06
    Ovary
    Très émouvant Camille !
    4
    Isalabelge
    Lundi 21 Mars 2011 à 17:45
    Isalabelge
    Je ne sais pas comment tu fais pour aborder des sujets aussi touchants sans être mièvre. C'est juste...juste. Bon anniversaire à ta maman et à ta petite soeur.
    5
    Lundi 21 Mars 2011 à 18:42
    Béné
    Drôle de coincidence. Mon grand frère aussi est parti le jour de l'anniversaire de ma maman. C'était il y a 12 ans et il en avait 22. Ca fait tout drôle chaque année mais je me reconnais bien dans tes propos. Avec le temps, on a fini par fêter l'événement avec joie, mais il persiste un petit quelque chose d'intense, un brin de sérieux et de nostalgie. Après tout c'est aussi l'occasion de boire un coup à sa santé - sans mauvais jeu de mot. Merci pour ce petit moment d'émotion Camille..
    6
    Gaël
    Lundi 21 Mars 2011 à 20:31
    Gaël
    .
    (c'est un silence empathique et compréhensif).
    7
    Marielle
    Lundi 21 Mars 2011 à 21:00
    Marielle
    Un bel hommage... Très émouvant...
    J'ai moi aussi perdu un bébé à l'aube de sa naissance, et je sais que le soutien de son entourage est primordial... Alors, pour elle(s), merci d'être là...
    8
    ludi
    Lundi 21 Mars 2011 à 23:22
    ludi
    beaucoup de pudeur. très beau. merci pour cette confidence.
    9
    Lundi 21 Mars 2011 à 23:28
    Sam Lowry
    J'aime bien la façon dont tu exprimes comment la vie a fini par (re)prendre le dessus, sans pour autant rien oublier, rien nier. J'imagine que ça doit te sembler juste évident et normal, mais pourtant ça ne se passe pas comme ça dans toutes les familles, loin de là...

    Oui, j'aime beaucoup comment tu racontes cette histoire.
    10
    Mardi 22 Mars 2011 à 02:38
    Piccolo
    Ca ne passe pas toujours
    Mon parrain est parti le lendemain du nouvel an il y a une vingtaine d'années, et ma grand-mère maternelle la veille de mon anniversaire il y a 6 ans. Ca veut dire que je referai la fête un jour aussi ?
    11
    Mardi 22 Mars 2011 à 09:47
    valluz
    Emouvant sans être raccoleur ou mièvre; tu écris vraiment super bien ...
    Merci pour ce billet très personnel.
    12
    bredele67
    Mardi 22 Mars 2011 à 17:42
    bredele67
    dans la famille on en est pas encore à sourire à cette évocation mais peut être qu'on y arrivera aussi.
    13
    Mardi 22 Mars 2011 à 19:49
    Poumok
    J'en ai les larmes aux yeux et la gorge serrée... Remarquablement bien écrit.
    14
    Mardi 22 Mars 2011 à 20:37
    RosYCruZ
    Joliment écrit. Surtout pour un sujet et un épisode de vie aussi délicat.
    J'ai pas ma dose de rire aujourd'hui, mais au fond, c'est pas si grave.
    15
    Hob
    Mardi 22 Mars 2011 à 22:24
    Hob
    Merci beaucoup pour ce si joli texte, de la part d'un papa qui est aussi rentré un jour les bras vides à la maison...
    16
    Jeudi 24 Mars 2011 à 12:28
    Herminette Voy's
    Je n'ai jamais osé laisser de message sur votre blog, mais je ne peux m'empêcher de vous féliciter pour ce très beau message qui, je suis sûre, touchera à la fois votre famille et toutes celles qui ont un jour connu ce jour de grand malheur. Vous l'avez raconté avec beaucoup de délicatesse, de pudeur de même qu'avec un soupçon de plume d'enfant, ce qui fait tout votre charme. Continuez ainsi!
    Une fan
    17
    Jeudi 24 Mars 2011 à 12:52
    Menthe à l eau
    Tes mots sont comme d'habitude choisis et aassociés avec tant de soin et de réussite.
    (Maintenant je sais où tu as appris: dans Astrapi!)
    18
    Pauline
    Jeudi 24 Mars 2011 à 23:50
    Pauline
    Tu es une inconnue et pourtant ta "pensée à elle(s)" est en te lisant un peu aussi ma pensée, non pas parce que j'aurais connu une chose similaire mais parceque ... peut-être que c'est la brève douloureuse beauté des étoiles filantes. Je ne sais pas...

    Bisous, Camille.
    19
    Vendredi 25 Mars 2011 à 09:03
    Petit Caillou
    Très touchant ton message. Ta maman va être émue de le lire je suis sure, avec un pincement évident. Pas toujours facile de dire les choses à l'oral, plus simple à l'écrit...
    Chacun a ses blessures secrètes en soi...tu nous en fait partager une et ça nous touche tous, évidemment...
    20
    Vendredi 25 Mars 2011 à 13:23
    kmille
    Bulle : contente que ça te plaise mon bichon
    La Mere Joie : joli commentaire
    Ovary : merci !
    Isalabelge : ça me fait plaisir, j'avais tellement peur de l'être..
    Béné : merci à toi pour cette jolie confession...
    Gaël ; .. (c'est un sourire reconnaissant)
    Marielle : une pensée pour ton étoile filante aussi
    Ludi : merci pour tes compliments
    Sam Lowry : ça sent le vécu... Non je ne trouve pas vraiment ça évident et normal, et c'est pour ça que je trouve qu'on a de la chance...
    Piccolo : je te le souhaite de tout coeur
    Valluz : merci !
    bredele67 : j'espere que le temps fera son oeuvre, c'est bateau mais tellement vrai..
    Poumok : merci ça me fait très plaisir
    RozYcruZ : merci beaucoup.. ("Pouet !" ça y est, tu ris ? )
    Hob : merci pour ton commentaire, je pense qu'on oublie trop souvent les papas, dans ce genre de drames...
    Herminette Voy's : merci d'être sortie de l'ombre pour ce joli commentaire, ça me touche
    Menthe à l'eau : voilà, tu connais mon secret maintenant. Et merci x 1000 !
    Pauline : je suis heureuse que ça touche aussi des gens qui n'ont pas vécu ce genre de situations.. la brève douloureuse beauté des étoiles filantes, c'est joli comme phrase..
    Petit caillou : j'avais un peu peur de la réaction de maman, et elle a en effet été touchée, on en parle pas beaucoup, je suis contente qu'on ait partagé ça d'une autre façon... Et merci !!!
    21
    Charles
    Vendredi 25 Mars 2011 à 14:08
    Charles
    À nos absents....
    Très beau texte Camille.
    22
    Vendredi 25 Mars 2011 à 14:48
    RosYCruZ
    Merci pour la petite attention. Oui, j'ai ri... mais quand tu m'as demandé si j'avais ri... enfin, l'essentiel est là
    23
    Daddy
    Samedi 26 Mars 2011 à 19:40
    Daddy
    Je n'ai pas regretté...
    ...d'être aller voir ton texte, ma Cam.
    C'est très très très très beau et très très très émouvant.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :