• Hier, mon voisin a fait une teuf, le petit bâtard.

    A laquelle il ne m'a pas invitée, le gros bâtard.

    Mais finalement, c'est un peu comme si j'y étais.

    Rapport à l'épaisseur des murs de mon charmant mais néanmoins social logement.

    En petit before, je me suis fait un plateau télé.

    Puis vers 23h, j'ai rejoint les (bruits des) autres, en gagnant la partie arrière de mes appartements. 

    J'ai nommé ma salle de bains et ma chambre, situées respectivement à 10 cm de l'endroit où mon voisin avait posé sa chaîne, et à 7 de celui où il avait posé ses amis. 

    J'ai eu un peu de mal à me mettre dans l'ambiance. Faut dire que mater un reportage sur Xynthia ça te donne plus envie d'en finir avec la vie (mais pas noyée) que de te trémousser sous une boule à paillettes. En même temps avec un prénom comme ça fallait pas s'attendre à autre chose. Ils l'auraient appelée Quitterie ou Domitille ça se serait mieux terminé cette histoire.

    Mais rapidement la musique a eu raison de moi, et je mets à ce propos n'importe qui au défi de se démaquiller sur The Dancing Vamps, de se brosser les dents sur Shakira et de se laver les oreilles sur Goran Bregovic en restant digne.

    Quelques minutes plus tard et après avoir gentiment décliné mon invitation de danser avec moi-même, j'ai rejoint ma chambre avec du dentifrice dans les yeux, de la lotion tonique sur les dents et un coton-tige dans le nez .(Une chance que j'ai pas eu besoin de changer de tampax). 

    En me glissant dans mon lit, j'ai craint le pire. Faut dire qu'en tendant l'oreille je pouvais entendre leurs conversations, et le bruit de leur déglutition en la collant au mur.

    Mon oreille je l'ai tendue, dans l'espoir de recueillir une bride de phrase comme, à tout hasard, "trop bonne ta voisine", "trop chance d'avoir cette voisine" ou "trop bonne ta voisine trop de chance d'avoir cette voisine".

    Il n'en a rien été, rapport peut-être au fait qu'ils m'avaient pas vues ou à celui qu'en sonnant par erreur à ma porte je les avais accueillis le cheveu gras et la pantoufle molle par un élégant "Ca va-t-y toi la tarlouze !" croyant y trouver quelqu'un d'autre. 

    Et là, alors que je les maudissais d'avance, dans la fraîcheur de ma couette et le brouhaha de leurs discussions avinées, je me suis surprise à me sentir étrangement bien.

    D'autant plus surprise qu'à ce sentiment de bien-être se mélait une sensation de déjà-vu.

    J'en ai conclu, forte de mes inspirations métaphysiques typiques de la période précédant juste le sommeil, que là était ma vraie place, celle que j'aurais dû occuper depuis toujours.

    Que si je me sentais si bien ici, c'est que c'était précisément ce à quoi j'aspirais : être tapie dans l'ombre, profitant juste des stimuli extérieurs sans rien avoir à donner, enfermée dans ma carapace écoutant les autres se décarcasser à s'amuser, vas-y je plaque tout et je pars vivre recluse loin du monde, ou pire, je supprime mon profil Facebook.

    Puis peu à peu, cette sensation de déjà-vu s'est précisée, et les souvenirs se sont succédés. 

    Et puis bientôt, il n'y a plus eu de doutes.

    Ce que ça me rappelait en réalité, c'était les soirées où je finissais sur-alcoolisée et agonisante dans une chambre pendant que la fête battait son plein à côté.

    Et si hier je kiffais autant, c'est que je savais que je ratais rien puisque j'étais pas invitée.

    Comme quoi le bonheur, c'est simple comme s'endormir seule et pas bourrée près d'une fête à laquelle on est pas invitée.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Février 2011 à 23:35
    Sam Lowry
    Oui mais d'habitude en soirée, c'est pas toi qui vomit sur tous les manteaux rangés sur le lit sur lequel tu comates ? Ca n'a pas manqué à ton bonheur là ?
    2
    Ludivine MARTIN
    Vendredi 25 Février 2011 à 00:07
    Ludivine MARTIN
    j'adore ! Très très bon !!!
    3
    Vendredi 25 Février 2011 à 08:33
    Petit Caillou
    Ahaha !!
    Moi, c'est mon voisin demain soir qui tout seul dans son lit me maudira car ç'est MOI qui fera la fête ! Et ça sera une bonne vengeance pour toutes les fois où il pourri mes nuits !
    Si t'es en mode toute-seule-et-pourquoi-pas-rencontrer-la-fille-qui-a-découvert-mon-blog-sur-France-Bleue-quand-il-y-avait-de-la-neige (ça pourra aussi te faire un sujet de Post : Comment s' incruster dans une fête où tu connais personne), ben vas-y, viens chez moi ! (A-L)
    4
    Nora
    Vendredi 25 Février 2011 à 10:53
    Nora
    Je confirme...
    ... Pour le lavage de dents. Quand j'étais petite mon dentiste m'avait conseillé de me brosser les dents sur un morceau que j'aimais, pour que ça dure +/- 3 mn >>> Conneries!!
    5
    Vendredi 25 Février 2011 à 11:10
    raf_emma
    mais ouiiiiiiiiiiiiiii!!
    et même si tes amis ont délicatement posé LE seau à coté du lit où tu t'es écroulée, tu tentes de te relever...avec un œil fermé, un autre de panda, tout les cheveux d'un coté et la démarche mal assurée (le moins que l'on puisse dire)... parceque c'est tes potes...
    ben moi j'ai tenté soirée avec les potes de mon ex, je me suis faite chier et j'ai savouré de me coucher dans de douces vapeurs en pensant bien : "éclatez vous bande de cons!"
    6
    Keev
    Vendredi 25 Février 2011 à 11:55
    Keev
    Ah ouais...
    ... et ça donne quoi le brossage de dents sur "Loca" ?

    Bon, et une fois n'est pas coutume, je vais faire le relou, mais je pense que tu voulais dire "bribe" et non "bride"

    Allez bises
    7
    armelle
    Vendredi 25 Février 2011 à 12:42
    armelle
    Marrant que tu parles de ça, j'adore m'endormir en entendant les bruits d'une fête à côté de chez moi. Contente de pas être la seule
    8
    camille2balma
    Vendredi 25 Février 2011 à 13:00
    camille2balma
    Je passe le mode d'emploi à Suzanne et Victor, je trouve qu'ils sont vachement mieux dans leur lit...Je vais leur mettre comme berceuse un fond de "teuf", juste ce qu'il faut (7cm c'est ça ?) pour se sentir aussi bien que toi.
    Merci du truc !
    9
    Vendredi 25 Février 2011 à 17:37
    Valérie
    Merci!
    Je viens de m'étouffer dans mon thé (oui, à cette heure là...) avec l'histoire du tampon
    Pour la note du pressing, tu me donnes ton adresse??
    10
    Lundi 28 Février 2011 à 09:32
    Piccolo
    Tapage nocturne
    J'ai pas eu droit aux fêtes de voisins où j'étais pas invité, j'ai déjà eu droit de m'endormir bourré sur une espèce de grand hamac en osier rigide en me réveillant au matin alors que tout le monde était parti, c'est à vivre au moins une fois !
    Par contre, ce qui n'est pas à vivre, et j'espère pour toi que tu n'y auras pas droit, c'est d'essayer de s'endormir seul(e) dans son lit avec au dessus de soi des grincements de sommier et une grosse salope qui peut pas s'empêcher de crier son plaisir (simulé ou pas)...
    11
    djoule
    Lundi 7 Mars 2011 à 13:10
    djoule
    Pourquoi une fille expressive au lit est directement cataloguée comme salope ?? Moi pas comprendre.

    Sinon très bon billet, m'a fait rikoooler !
    12
    raf_emma
    Lundi 7 Mars 2011 à 16:15
    raf_emma
    entièrement d'accord. je pensais qu'on en avait fini avec ces clivages salope/don juan.
    13
    Mardi 8 Mars 2011 à 13:16
    Piccolo
    C'est une mise en situation, dans ce cas cette femme est bruyamment expressive au mauvais moment et au mauvais endroit, ce qui lui vaut ce qualificatif. Et si c'était un homme qui s'était fait entendre, il n'aurait certainement pas hérité du titre de don juan...
    14
    raf_emma
    Mercredi 16 Mars 2011 à 10:13
    raf_emma
    mauvais endroit chez elle? mauvais moment la nuit?
    cependant c'est vrai qu'un homme n'aurait pas non plus hérité d'un titre glorieux.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :