• Je fais des rêves étranges. 

    A croire qu'il y a des substances illicites dans ma tisane verveine "Nuit calme". J'imagine l'effet du truc s'il me venait à l'idée de fumer le sachet. 

    Bon j'en suis pas encore au point de mon ami Geff, qui rêve qu'il fait l'amour avec un porte-clé en forme de vagin. (pratique, discret, fonctionnel, élégant)

    Mais quand même. Un jour par exemple, j'ai rêvé que j'étais enceinte et qu'on me demandait si j'attendais une petite fille ou un petit garçon. Je répondais que c'était un petit cerf, et alors qu'on s'inquiétait, le plus naturellement du monde, de savoir si je n'étais pas trop déçue, je répondais, non moins naturellement, que j'aurais préféré une petite fille mais qu'un petit cerf c'était sympa aussi. 

    Plus récemment, j'ai rêvé que je me faisais draguer par Yvan Attal. Jusque-là, ça va à peu près.

    Sauf que la scène avait lieu lors d'une conférence juive sur la grammaire. 

    Et que ladite conférence se déroulait à Roland Garros. 

    Mais comme me précisait à la suite de mon récit un ami de mon ami Geff - à croire qu'ils boivent la même tisane - Yvan Attal est en effet particulièrement friand de ce genre de colloques, qui se tient un an sur deux sur le cours Suzanne-Lenglen.

    Puis cette nuit, j'ai rêvé que je me rencontrais petite. En gros, j'étais dans la rue, je vois une petite fille,et là je me reconnais et je m'exclae : "Non ! C'est moi petite !" Alors évidemment je suis allée me saluer, en disant que je pensais vraiment pas me croiser là et que c'était un sacré hasard. Moi petite avait pas l'air particulièrement impressionnée, en fait elle ne m'a pas vraiment reconnue, normal elle m'avait encore jamais vue, contrairement à moi grande qui m'avait fréquentée petite pendant quelques années.

    Vous me suivez ? 

    On a discuté ensemble, dans ma main de moi petite j'avais mon doudou de l'époque, une couche en plastique que j'ai passé des heures à rechercher sur Google depuis, en vain. J'ai demandé à moi petite de le sentir, juste une fois. Puis je me suis demandé comment j'allais, où j'en étais dans la vie. 

    Je me suis testée en posant des questions du genre "t'habites où ?", "t'as combien de frères et soeurs", pour vérifier que je n'avais pas affaire à un mini imposteur en forme de moi petite.

    Tout était incroyablement cohérent, j'avais 7 ans, deux dents en moins, un frère et une soeur, l'autre n'allait pas tarder à naître. 

    Je me suis demandée si ça allait bien à l'école, je me suis entendue répondre que oui, mais que j'allais en changer à la rentrée. 

    Je me suis dit que t'inquiète pas, ça allait bien se passer.Et je me suis rappelée qu'à cette rentrée, je rencontrerai celle qui deviendrait ma meilleure amie et la marraine de ma fille. Alors ma voix s'est cassée en me disant tout doucement "Tu vas voir, tu vas rencontrer des gens supers".

    Au début, je ne voulais pas avouer à moi petite qui j'étais, j'avais peur qu'elle me prenne pour une folle, et je me disais que peut-être elle n'avait pas envie de voir ce qu'elle donnerait plus tard; puis finalement je lui ai expliqué. Que j'étais celle qu'elle deviendrait, et qu'elle était celle que j'étais.

    Elle a souri un peu en coin, je crois qu'elle me croyait pas vraiment.

    Alors je me suis mise à son niveau, je l'ai regardée dans les yeux et je lui ai dit :

    "Tu as un tourne-disque fischer price gris et rouge dans lequel tu écoutes en boucle le disque d'Alain Souchon, et ça te fait rigoler parce que quand tu appuies sur le bouton des minis-disques, il se met à chanter super vite. Sur ton papier peint il y a des petit graffitis de dessinés, et le soir tu as souvent du mal à t'endormir parce que tu te sens coupable, mais tu sais pas vraiment de quoi. En ce moment, tes parents sont souvent un peu tristes alors tu essayes d'être très très gaie, comme ça au pire tu les embêtes pas, au mieux tu les fais rire. Tu es amoureuse d'Arnaud de l'école parce qu'il court super vite et qu'il a les cheveux blonds, et plus tard tu voudrais être libraire."

    Moi petite m'a regardée avec des grands yeux, et elle m'a dit "oui".

    Alors je me suis dit que c'était le moment ou jamais de lui donner un conseil, une mise en garde, quelque chose pour qu'elle grandisse jusqu'à devenir moi, sans passer par ce que j'aurais voulu éviter. 

    J'ai réfléchi longtemps, et j'ai pensé à lui dire de se méfier des armoires normandes chez son copain Nico, parce qu'un jour elle se ferait agresser par l'une d'elles. Mais j'ai regardé son front et j'ai constaté tout en remettant les dates dans l'ordre que le mal était déjà fait.

    Alors j'ai cherché, encore.

    En me demandant ce que je ferais de plus ou de moins si je devais recommencer ma vie à partir de mes 7 ans. 

    Et je n'ai rien trouvé. 

    Pas un détail du scénario que j'aurais voulu changer, pour la préserver. 

    Juste l'envie de le lui souhaiter bonne route, de lui dire de profiter, de s'amuser, de se planter aussi, parce qu'elle avait bien le droit. 

    Moi petite était retournée jouer, bien loin des préoccupations de moi grande. 

    Je lui ai fait un signe de la main et elle m'a envoyé un bisou.

    En me réveillant je me suis dit que j'avais de la chance de n'avoir rien à regretter. Et que cette petite fille, j'espérais bien la recroiser. 


  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Septembre 2010 à 13:17
    Sam Lowry
    Dans mon rêve, c'est Moi petit qui vient à ma rencontre. Pour me demander des comptes, me faire des reproches, me dire que les choses ne devaient pas se passer comme ça, que lui veut autre chose de sa vie future... (un peu moins peace le réveil, derrière)

    (cette variante entre nos rêves tient peut-être au fait que moi je bois de la tisane "Ligne et équilibre") (et que je mets du whisky dedans...)

    Sinon, ton ami tient quand même un sacré concept avec son porte-clé ! Je pense qu'il devrait le commercialiser, je suis sûr qu'il y a un segment gigantesque pour ce type de produit sur le marché des porte-clés.

    (et j'aime beaucoup ce billet, à la fois touchant ET très drôle)
    2
    Gaël
    Jeudi 16 Septembre 2010 à 17:44
    Gaël
    Tain, le rêve de compét' ! Je veux le même. Ce soir, je me concentre. Mais je lui filerai quelques tuyaux, quand même: arrêter d'aller en chausson à l'école, d'oublier sa soeur à la maternelle, d'être amoureux de la maîtresse, des trucs comme ça...
    3
    sanchan
    Jeudi 16 Septembre 2010 à 22:14
    sanchan
    Rhooo Camille! Trop joli rêve que tu as fais là! Et oui la vie est faite de hauts et de bas, et même les bas il ne faut pas les regretter. Sans eux qui sait qui nous serions aujourd'hui?
    4
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 14:13
    Piccolo
    Le conseil
    Puisqu'apparemment tes parents ne te l'avaient pas dit à l'époque, voici un bon conseil à te donner à toi petite si tu te recroises. Même si ça fera bizarre au vu de la situation : "Ne parle pas aux inconnus ! Ne les suis pas, ne leur donne pas la main non plus !"
    5
    Nat
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 14:21
    Nat
    Alors ça oui ! Il vaut mieux avoir des remords que des regrets !
    Moi aussi j'avais un tour disque et pareil on changait du 33 au 45 tours avec mon frère ! Trop drôle ! On avait des jeux trop cool à l'époque ! LOL
    6
    Gaël
    Vendredi 17 Septembre 2010 à 15:43
    Gaël
    Bon alors ça a raté, j'ai pas rencontré moi petit en rêve. Mais tant mieux, en fait. Il avait une très haute idée de lui-même, je crois qu'il serait déçu, et de toute façon je suis pas sûr d'être intéressé par ce que ce petit con pense de ma vie... Non, je ne suis pas cosmonaute, PARDON !!

    Par contre j'ai revu ma maîtresse de CM1 hier, dis-donc. Même pas en rêve. Elle était très contente de me voir.
    7
    Dimanche 19 Septembre 2010 à 22:14
    Pauline
    Je me dis que ta fille a de la chance d'avoir une maman comme ca (oui, tu vas me dire que tu as de la chance de l'avoir elle, mais ca empêche pas ). Tu sais rire et sourire, de toi comme des autres sans la moindre méchanceté, tu sais apprécier et restituer l'émotion, le mélange de joie et de tristesse de certains instants, mélange qui les rend unique et précieux malgré la pointe de tristesse, tu sais raconter les petits riens et mettre le doigt sur des choses vraiment importantes, comme ce que tu raconte dans ce billet, mais tu sais toujours rester légère. Emouvante, drole et subtile. Moi je dis : t'es une sacrée gonzesse.

    Bon, ok, tu as probablement un petit défaut, (EN APPARENCE) : la cuisine n'a pas l'air d'être ta préoccupation n°1, pourvu que tu n'empoisonne pas ta fille.
    Mais rien que pour ca tu dois être un genre de copine idéale car pas complexante : j'ai toujours eu du mal avec les Femmes-Mères-Parfaites qui savent préserver leur french manucure faite maison tout en faisant cuire un délicieux boeuf braisé (aux légumes bio) avant d'aller chercher leur petit dernier à son cours de russe extra scolaire, le tout en te faisant une analyse comparé du dernier Goncourt (que tu n'as pas demandée). Le tout tout en hurlant d'horreur devant tout ce qui ressemble à un surgelé - que tu viens d'avouer acheter "de temps en temps".
    8
    Nico
    Lundi 20 Septembre 2010 à 18:29
    Nico
    Correction
    Je crois que c'était un radiateur en fonte, non ? Mais je peux me tromper, peut-être bien que c'était une armoire, en fait... Bravo Cômille pour ce billet qui m'a fait beaucoup rire, je ne me lasse pas de te lire !
    9
    Mardi 21 Septembre 2010 à 22:01
    Marilor
    J'aurais aimé rencontrer mon moi à l'âge de 20 ans. J'aurais dit à l'étudiante en face de moi: "Tu as un copain qui a un coeur gros comme ça mais va vite lui dire qu'il faut qu'il le surveille de trés prés même si ce coeur est en or..."
    Alors, peut être qu'aujourd'hui, je serais une "vieille" de 34 ans qui se marre. Peut être qUE mon ami serait encore en vie... Merci pour tes posts pleins d'esprit,de poésie et d'humour!
    10
    Jeudi 23 Septembre 2010 à 18:34
    La Mère Joie
    Bonjour !

    Je suis un peu gênée de poster comme ça sur le 1er article pour ne pas commenter celui-ci en particulier.
    Je viens de découvrir ton blog et j'en suis ravie. C'est drôle, très fin, touchant aussi.
    Merci !
    11
    Théo
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 00:48
    Théo
    Rêve régressif, premier symptôme d'une maladie frappant généralement les trentenaires: la mièvrionostalgie.
    Malheureusement incurable...
    12
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 10:17
    kmille
    Sam Lowry ; ah oui c'est moins cool comme version, change de tisan e !
    Gael : alors t'as réussi ?
    Sanchan : tout à fait non rien de rien non je ne tout ça tout ça quoi
    Piccolo : si si mes parents m'ont toujours dit de pas monter dans les camionettes des monsieurs surtout s'il y avait des posters d'enfnts nus dedans. Mais pas parler aux inconnus, non, c'est pas le conseil que je lui donnerai j'ai pas envie d'en faire une autiste de ma petite moi !
    Nat : vous pourriez peut être rejouer à ça ensemblle et avec sa copine, vous vous taperiez peut être des grosses barres !
    Gaël : j'aime le "PARDON" Mais tu verras si ça se présente, moi petit est plutôt indulgent aussi envers moi gtand finaleemnt, la preive elle ne m'a fait aucune remarque sur ma vie
    Pauline : je voudrais bien te demander en mariage ou en pacs mais je te connais pas encore assez bien pour ça. Du coup je te propose à la place de relire ton gentil commentaire 3 fois par jour et de doubler la dose en cas de déprime. Merci
    Nico : mais j'ai jamais vraiment su en fait on a retrouvé un bout de boyau sur l'armoire et un oeil sur le radiateur, le mystère reste entier. Par contre je me souviens très boen qu'on devait manger des haricots verts et de la vache qui rit;
    Marilor : merci pour tes compliments et pour ton commentaire touchant !
    La mère joie : mais ne sois pas gênée, tu peux même revenir me dire ça tous les jours ! Je suis allée voir sur ton blog et j'ai ri ri ri ri
    Théo : tu crois que c'est ça ? Merde en plus parait que ça va pas en s'arrangeant avec le temps...
    13
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 15:16
    Menthe à l eau
    Hello, je viens voir comment c'est chouli par ici parce que ma potesse La Mère Joie m'a dit qu'elle me causait plus si je venais pas. Je confirme que c'est tout chouli, sensible, et très bien ficelé, et que donc je reviendrai.
    14
    Lundi 27 Septembre 2010 à 14:44
    kmille
    Menthe à l'eau, elle est rien gentille ta potesse ! Je suis contente d'avoir pu sauver votre amitié, en tout cas. You're welcome
    15
    Dimanche 10 Octobre 2010 à 18:56
    Suzie
    Si ça vous dit !
    Salut, si ça t dit de venir partager tes rêves de malade (un porte-clef en forme de vagin... vraiment? ) je t'invite à venir sur mon blog : www.nuitdemalade.org - car on fait tous des rêves de malade !!
    Bizz
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :