• Dans la vie, il y a deux choses que j'aime par dessus tout. (Et là tu t'attends à ce que je te dise "ma fille" et que je te ponde un billet sur le bonheur d'être mère et l'émerveillement quotidien que ça procure. Mais non reviens, promis je t'en parlerai pas, il y aura même du sexe et des poils)

    C'est boire des cafés en terrasse et parler. (Ma fille aussi je l'aime hein, mais c'est un amour différent)

    Le problème, c'est que contrairement à ce qu'on pourrait croire, ces deux passions ne sont pas très compatibles.

    Rapport au petit blocage que je me fais quand il s'agit de discuter en présence d'inconnus attablés à la même terrasse, dans un périmètre de 12 mètres environ autour de moi. Blocage lui-même directement lié à ma grande pudeur, doublée d'une légère paranoïa qui me pousse à croire que tout le monde cherche à écouter ce que je dis, surtout ce petit couple là-bas, à l'opposé de la terrasse, et qui fait semblant de se parler et de s'embrasser pour mieux tromper l'ennemi.

    Alors quand une amie se met à m'expliquer son goût pour le blowjob, je serre les dents en implorant le ciel pour que l'inconnu à côté de nous croît qu'elle parle de sa recherche d'emploi.

    En général, devant mon air gêné et mes signes affolés pour qu'elle se taise, la copine en question, qui n'en est pas une pour rien, utilise alors gestes, mimes, silences entendus et "hmm-tu-vois-quoi" pour brouiller un peu les pistes.

    La discussion prend alors des airs de Taboo géant, qui présente l'avantage d'être compris par personne, mais l'inconvénient de m'inclure dans le lot.

    Et l'autre jour, alors que j'étais seule en terrasse, discutant avec moi-même de choses inavouables en toute liberté, deux jeunes filles se sont assises à côté de moi.

    Le flanc gauche de la première touchait le mien droit, mais elles ont entamé leur conversation comme si elles étaient seules au monde.

    La première des deux avait le feu au cul les hormones qui la chatouillaient. Avec Adrien ça allait pas trop parce que tu vois avec un mec elle a besoin qu'il y ait des choses sexuelles, or là ça fait 3 semaines qu'ils sont ensemble (ouais ok elle est partie 2 semaines en vacances entre temps mais ça compte quand même), et il a rien tenté. Et le plus chelou c'est que quand il l'embrasse, il bande. Alors ce week-end c'est décidé elle va lui faire un massage de ouf et elle va se faire un ticket de métro, et s'il tente rien bah elle se remet avec Dorian, parce que lui ok il écoutait de la musique pourrie mais au moins c'était pas un puceau.

    A ce stade, je me suis quand même dit que j'avais un peu de marge, avant d'avoir l'air con en parlant de sexe.

    La seconde jeune fille, bien qu'acquiesçant docilement au récit de la première, avait pas l'air bien à l'aise en me voyant prendre des notes.

    Elle a voulu changer de sujet, et cherchant des yeux un prétexte pour élever le débat, a saisi la carte des plats qu'elle a regardé un court instant avant de déclarer :

    "Ah ouais je t'ai pas raconté j'ai failli arrêter le poisson parce que sur la route des vacances on a écrasé un renard".

    A ce stade, je me suis dit que j'avais encore beaucoup de marge, avant d'avoir l'air con en parlant tout court.


  • Commentaires

    1
    Morgane
    Dimanche 29 Août 2010 à 16:58
    Morgane
    Je ne veux pas savoir quel lien elle a fait dans sa tête entre Dorian et le poisson
    2
    Dimanche 29 Août 2010 à 23:26
    Piccolo
    Nan mais.....
    (d'abord réponse à Morgane : Peut-être qu'elle a pensé à une daurade, entre deux)

    kmille, en allant mettre à jour sur facebook ton groupe de fans de ton ci-présent blog, j'ai aperçu ton actuelle photo de profil et mon insatiable curiosité m'a poussé à cliquer dessus pour voir (un tout petit peu) mieux.
    Et ben mince, je ne te reconnais pas sur la photo et je ne pense pas que ça soit uniquement les cheveux, ton visage est plus ovale qu'avant, non ?

    PS : Moi non plus je n'aime pas que mon entourage inconnu puisse participer à mes conversations privées.
    3
    Gaël
    Lundi 30 Août 2010 à 11:55
    Gaël
    Eh eh, et peut-être qu'elle lui a dit "Maintenant, composte-moi mon amour !"

    J'ai eu une voisine de train, une fois, qu'a passé une heure au tél, dont une demi-heure à convaincre son mec qu'elle l'avait pas trompé la veille. Personnellement, je la croyais à mort. Mais elle a passé l'autre demi-heure à raconter à sa meilleure copine comment elle avait cocufié son gars. Eh ben c'est la première fois que j'ai eu le mal de mer en train...
    4
    Lundi 30 Août 2010 à 15:36
    Pauline
    "arrêté le poisson"... oh, ben, chacun se fait du bien avec ce qu'il veut (ou peut), après tout...

    @Gaël : j'aime bien lire tes anecdotes
    5
    cck
    Jeudi 2 Septembre 2010 à 23:16
    cck
    et tellement de marge avant d'avoir l'air con en écrivant.
    6
    Mardi 7 Septembre 2010 à 15:02
    kmille
    Morgane : j'ai l'impression que tu as l'esprit encore plus tordu que moi !
    Piccolo : euh oui tout à fait je me suis réveillée un matin et j'ai pas compris, j'avais gagné au moins 7 cm de longueur de menton, il parait que c'est courant dans le 15ème mois qui suit l'accouchement !
    Gaël : moi aussi j'aime bien tes anecdotes
    Pauline : oh oui dis donc magnifique jeu de mot certainement involontaire de sa part (ou alors en fait elle avait juste vachement plus d'humour que moi)
    cck : ça c'est gentil !
    7
    Vendredi 10 Septembre 2010 à 00:31
    Pauline
    nan, nan je pense que c'est involontaire et que c'est nous (enfin moi en tous cas, mais toi aussi quand même, puisque tu as compris ) qui avons l'esprit tordu...
    J'arrête là, car en relisant mon Bô jeu de mots, j'ai des images bizarres qui me viennent à l'esprit...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :