• Je suis persuadée qu'il y a des jours, plus que d'autres, où on est bourré de charme. 

    C'est comme la trique la mauvaise haleine le moral, il y a des matins avec, et des matins sans. 

    Ce matin-là, c'était un matin avec. 

    Je dis pas ça pour me la péter, hein, il n'y avait qu'à voir les regards qu'on me lançait, alors que je m'apprêtais à aller boire mon café. 

    Non, je le dis sans vanité déplacée, il y a des jours, plus que d'autres, où on est bourré de charme.

    Il faut dire que j'avais un atout de taille. Un body tout neuf, ultra moulant et décolleté juste comme il faut. Avec des pressions à l'entrejambe, je vous rassure. Il faut souffrir pour être belle mais pas de là à se pisser dessus faute d'avoir eu le temps de retirer ses pompes et son pantalon pour s'extraire de son body.

    Puis je sais pas pour vous, mais moi les vêtements neufs ça me donne souvent un charme fou. L'impression d'en avoir, en tout cas. C'est d'autant plus con comme impression que personne ne sait qu'ils sont neufs, sauf si vous avez laissé l'étiquette, et que ça passe dès le deuxième essayage alors qu'ils sont toujours aussi neufs. 

    Bref, ce matin-là; dans les regards insistants et appuyés des passants, je me suis dit que, body ou pas, il y a des jours, plus que d'autres, où on est bourré de charme. 

    Gonflée de ma nouvelle assurance, j'ai marché tout comme ils conseillent dans les magazines féminins, avec la tête et les épaules droites comme si un fil invisible nous tenait du ciel, et en suivant des mes pieds une ligne imaginaire. (Si t'as pas compris cette phrase c'est qu'il faut que tu passes au Picsou Magazine ou que je me relise plus souvent)

    En passant devant deux jeunes debout près d'un café, j'ai pris l'air indifférent de celles qui savent qu'elles ne rendent personne indifférent, mais ça ne m'a pas empêché de le voir, le plus petit, donner un coup de coude à son pote en me montrant d'un mouvement de tête.

    Et je les ai bien entendus, les cinq autres, devant la boulangerie, émettre un rire gras au moment où je les dépassais, mon pain sous le bras. J'ai imaginé des "J'y mettrais bien ma grosse baguette" ou autres "J'ai goûterais bien les petites chouquettes" du meilleur goût.

    Mais je ne leur ai pas tenu rigueur de leur vulgarité. Que voulez-vous, il faut savoir s'adapter à son public et assumer qu'il y a des jours, plus que d'autres, où on est bourré de charme. 

    En m'asseyant en terrasse pour boire un café, je remarquais que les regards s'espaçaient. J'en conclut que ma démarche de reine y était pour beaucoup et, en souriant intérieurement, que décidément les hommes n'en voulaient qu'à mon cul corps de rêve.

    J'en profitais pour faire un détour d'une demi-heure crochet jusqu'à la boutique tenue par le bel homme qui, cette fois j'en étais sure, me regarderait enfin.

    Ca n'a pas loupé, et en m'apercevant, il a eu l'air surpris. Comme s'il découvrait d'un coup la femme fatale qui sommeillait en moi. Un peu comme la moche qui devient belle le soir du gala de fin d'année, quoi. 

    Sans un regard, je l'ai dépassé, sentant ses yeux glisser sur moi et bénissant intérieurement le fait qu'il y ait des jours, plus que d'autres, où on est bourré de charme. 

    De retour chez moi, je me suis regardée dans dans la glace, et je me suis dit qu'en effet, il y a des jours, plus que d'autres, où on est bourré de charme. 

    Et qu'il y en a d'autres où on a juste oublié de remettre les putains de pressions de notre putain de body, et que ça nous forme comme une vieux string qui pend de chaque côté du jean. 

    Kmille, en mode-BDM-(Body-De-Merde)


  • Commentaires

    1
    lola
    Jeudi 13 Mai 2010 à 15:27
    lola
    mouah ahahahahahahahhahahahahahahhahahahaha !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    J'adore ! Je suis bidonnée depuis 5 minutes.
    ahahahahahahahhahahahahah !
    <3
    2
    Gaël
    Jeudi 13 Mai 2010 à 16:12
    Gaël
    MOUAHAHAHAH aussi!!
    J'avais croisé une fille, comme ça, dans un bar, qui était revenue des toilettes la jupe rentrée par erreur dans une string très... rose. Collection "redlight district", modèle "ultimate prostipute", quelque chose comme ça. La fille, pas spécialement charmante pour le coup, mais incontestablement une grosse bonasse. Je te raconte pas l'ambiance dans la salle... Même les 2 ectoplasmes de comptoir qui d'ordinaire étaient surtout fascinés par les bulles de leurs bières, ils tournaient leurs têtes à 110° et écarquillaient des yeux tellement gorgés de sang que je me suis demandé s'il leur en restait assez pour bander.
    Moi j'étais gêné et comme j'ai reçu une éducation irréprochable, je toussais comme un catarrheux pour me faire remarquer de la fille et lui faire discrètement signe... Mais elle m'a juste jeté un regard légèrement indisposé quand ma fausse toux s'est tranformée en vraie éructation de tuberculeux, et est allée se rasseoir, alors que plein de mecs trouvaient soudainement sa conversation passionnante. J'ai dit à mon pote: "c'est pas possible, quelqu'un va lui dire!", j'ai même parié 3 pintes que ça arriverait dans le quart d'heure suivant.
    Je fais toujours des paris débiles, je les perds toujours. Comme j'ai le sens de l'honneur, ça me coûte une fortune.
    3
    Vendredi 14 Mai 2010 à 01:17
    Piccolo
    Les body, c'est un peu comme les maillots de bain une pièce ou les justaucorps de gymnastique, j'aime pas tellement. Comme les bermudas ou les leggins , je trouve ça moche.
    Ben tu vois, si t'en portais pas, t'aurais pas de problèmes d'oubli de "reboutonnage". Gna !
    4
    Vendredi 14 Mai 2010 à 15:07
    Benj
    Oui mais parfois c'est plus pratique...








    Aaaaaaaaaaaaaaah dégueu !
    5
    Dimanche 16 Mai 2010 à 20:59
    Pauline
    Grosse rigolade toute seule derrière mon écran. Pile poil le genre de chose dont j'ai besoin en pleine période de partiel. Des trucs de gens normaux, quoi qui arrivent aux gens qui ont encore une vie.
    Ca me fait penser à ce post récent chez pénélope Bagieu >> http://www.penelope-jolicoeur.com/2010/05/arr%C3%AAte-de-tla-p%C3%A9ter-arr%C3%AAte-de-tla-p%C3%A9ter.html
    Sinon, c'est bien aussi, ça, les VDM version longues et remises dans leur contexte... enfin, en tous cas quand c'est toi qui les écrit
    6
    Lundi 17 Mai 2010 à 13:15
    Valérie
    Horreur des bodys... Ca doit tenir à cet unique exemplaire que je possèdais il y a très (trop) longtemps dans ma garde-robe, du temps ou le liberty était à la mode (enfin, la fois précédente quoi) et donc j'avais un magnifique body extensible en liberty dans les tons jaunes/rose.
    Sauf que les pressions, tu peux pas les remettre sans regarder (spa possible, tu tapes oujours à côté, ou alors tu boutonnes la droite avec celle du milieu), donc il faut descendre ton pantalon, tirer sur la languette arrière du body au maximum (sans tirer la langue) et bien reboutonner tout ça.
    En gros, tu perds 3 minutes à chaque fois que tu vas aux chiottes. Et le pire, c'est que ça finit toujours par tire-bouchonner et te pincer la moule.
    7
    Mercredi 19 Mai 2010 à 21:29
    kmille
    Lola : mouaaaaaah hâte d'entendre ton rire en vrai !
    Gaël : MOUAAAAAAA. Alors là franchement, je suis épatée et je m'incline (rapport à l'anecdote, of course). Je vois qu'une solution pour toi. Parier autre chose que de l'argent;
    Benj : aaaaaaaaaah ça y est j'ai envie de vomir. Me dis pas que t'as déjà... Je veux dire... Non. Pas toi quand même.
    Pauline : oui je l'ai vu ce dessin j'étais mdr voire même ptdr, c'est pour te dire !
    Valérie : tout d'accord sur tout, sauf qu'en fait la question des pressions qui se boutonnent pas au bon endroit, c'est pas spécifique au fait que tu vois pas ce qu'il se passe. Avec les bodys de ma fille, je vois bien (quand il est pas trop tôt), et à chaque fois je me plante.
    8
    Jeudi 20 Mai 2010 à 00:33
    Piccolo
    Snif
    Tellement pressée de répondre à ton frérot que tu m'as oublié.... je suis triste
    9
    Jeudi 20 Mai 2010 à 13:13
    kmille
    Oh oui dis au temps pour moi... Peut-être un acte manqué parce que moi j'aime les bodys, les bermudas et les leggings ! (mais jamais les 3 en même temps)
    10
    Jeudi 20 Mai 2010 à 13:13
    kmille
    Oh oui dis au temps pour moi... Peut-être un acte manqué parce que moi j'aime les bodys, les bermudas et les leggings ! (mais jamais les 3 en même temps)
    11
    Jeudi 20 Mai 2010 à 15:31
    Piccolo
    Les trois en même temps ?! Ca y est, c'est à mon tour d'avoir envie de vomir... Les trois en même temps ?! Ca y est, c'est à mon tour d'avoir envie de vomir...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :