• Hier, je faisais mes courses au Franprix (oui, tout à fait, on fait ses courses au Franprix et ses commissions chez Monoprix Gourmet).

    Et alors que j'étais au rayon PQ, des hurlements m'ont tirée de mes rêveries.

    Des hurlements déchirants de bébé, ponctués par ceux de celle que je supposais être sa génitrice. 

    Le bébé faisait : "MuaaaaaaarrrrrrrrrgagariiiiiiibaaAaaaaAAaaaaah" (Déchirants, je vous dis)

    La mère faisait : "Mais tu vas la fermer ta gueule ? Tu me pètes les couilles !"

    Jusqu'ici, tout va bien, on est au Franprix je vous rappelle. De Rouen, qui plus est. 

    Sauf que la mère avait l'air passablement énervé, jugulaire prête à céder et yeux injectés de sang. 

    Et que, secouée de mouvements nerveux, elle accompagnait le geste à la parole, distribuant ici et là quelques tapes vigoureuses sur le corps tendu de son rejeton, qui hurlait de plus belle, peinant à reprendre son souffle. 

    Moi aussi, du coup, j'avais du mal à reprendre le mien. 

    Je veux dire, après tout, qui n'a jamais passé ses nerfs sur un nourrisson ni poussé une vieille dame du haut de l'escalier ?

    Mais enfin pas là, au Franprix, devant 30 personnes.

    Parce qu'à ce rythme-là, de retour à la maison, elle le fracasse contre le mur en lui hurlant que son père aurait mieux fait de se retirer plus tôt. 

    Alors j'ai décidé d'intervenir. J'ai mis mes lunettes de feu-super Nanny et ma cape de Superman (Feu aussi, si je ne m'abuse), et je me suis dirigée vers eux en m'adressant le plus naturellement possible à la mère : 

    - "Bah alors ? Pourquoi qu'il pleure le p'tiot ?" (oui, je m'adapte à mon public)

    - Bah je sais po, mais y commence à me brouter sévère.

    - Il a peut-être faim ? Soif ? Mal au ventre ? Envie de changer de maman ? 

    - Bah je sais po.

    - Et comment qu'il s'appelle ? 

    - Brandon

    ...

    Je leur ai souhaité bonne continuation et je suis allée payer mon PQ. 

    Je veux bien sauver le monde, mais enfin il y a des limites quand même. 

    Kmille, en mode c'est-peut-être-aussi-à-cause-de-son-prénom-qu'il-pleurait-finalement


  • Commentaires

    1
    Meg
    Mercredi 21 Avril 2010 à 10:48
    Meg
    Laisse moi deviner, son mari (plutot son keum) l'attendait devant en double file dans la 205 tunnée (ou devrait on plutot dire bolidée), avec son CD Club Machine Dancefloor electro 2003 qui faisait trembler les basses?
    Hé hé hé, le bébé il avait pas un body O.M aussi?
    2
    Elo
    Mercredi 21 Avril 2010 à 10:57
    Elo
    toujours cette crainte d'être en manque de PQ....
    sinon on peut t'appeler aussi super Nanny!!
    3
    Mercredi 21 Avril 2010 à 11:14
    Keev
    On ne choisit pas sa famille
    Excellent récit Kam'...
    Effectivement la beauferie est à tous les coins de rue, et il est difficile de lutter contre.
    Pauvre enfant, il apprend à ses dépens, qu'on ne choisit pas sa famille, et par conséquence son prénom...
    En revanche on choisit ses amis, et surtout quand ils oublient de vous rappeler que votre prénom est automatiquement associé aux navets américains (les "américonneries" comme aime à les appeler mon cher père, dont le sens de l'humour n'est plus à démontrer).
    Et je sais de quoi je parle.

    Bises,
    Kévin
    4
    clem
    Mercredi 21 Avril 2010 à 12:16
    clem
    tres beau petit texte !bravo !
    5
    Mercredi 21 Avril 2010 à 13:19
    Piccolo
    Deux remarques
    1. Il ne s'appelait peut-être pas comme le personnage de Jason Priestley dans la fameuse série, mais c'est peut-être juste un jeu de mot par rapport au géniteur qui lui aurait mis le feu et laissé un brandon...

    2. Superman ne peut pas mourir. En effet, tu fais sûrement référence au décès de Christopher Reeves, jouant le rôle dans 4 films. Cependant Dean Cain et Tom Welling notamment ont tenu le rôle beaucoup plus longtemps. Mais l'important n'est pas là, l'important c'est que Superman a existé dans des tas d'univers parallèles qui ont disparu en n'en laissant que deux versions dont seule la deuxième nous intéresse. Puisque ce superman est bel et bien mort, tué par un gros monstre appelé Doomsday. Mais il a été ressuscité plus tard, parce que ce genre de super-héros ne peut pas rester mort longtemps.
    6
    Marc E
    Mercredi 21 Avril 2010 à 14:33
    Marc E
    Ce genre de mésaventure ne m'arrive plus, depuis que je me fais livrer mes courses.....

    Une fois, justement alors que j'étais en train de saisir un paquet de papier triple épaisseur parfumé à la violette, voilà t'y pas qu'une mamie (qui avait eu la mauvaise idée de survivre à la canicule de 2003) me demande de lui en attraper un paquet....

    Non mais le toupet des vieux à toujours vouloir qu'on leur rende service !

    Moi je me démonte pas et je lui sors : "tu t'es trompée la vieille, les couches c'est le rayon d'à côté et du haut de tes 1m20 tous voutés, tu peux les attraper sans moi"

    Je pensais avoir été clair, mais la relique humaine fait mine de ne pas comprendre...

    Alors j'enchaîne : "laisse tomber mémé, y a plus que des paquets de douze rouleaux et tu seras morte avant d'avoir pu tous les utiliser"

    Et je me suis tiré en shootant "sans le faire exprès" dans sa canne. Je crois qu'elle s'est fait un peu mal en tombant, mais au moins à l'hôpital elle sera comme Louis XIV, à pouvoir se faire torcher par quelqu'un....
    7
    Minette
    Mercredi 21 Avril 2010 à 21:05
    Minette
    J'en ai recraché ma soupe! Excellent!
    8
    Gaël
    Mercredi 21 Avril 2010 à 23:20
    Gaël
    Quand j'étais instit, je suis arrivé une fois dans une école où il y avait un élève prénommé Daryl. Un petit gamin "du voyage", comme ce genre de prénom (de merde) l'indique souvent; et quand je dis "petit", je rends pas justice au fait qu'en CM1 il était plus carré que moi et qu'il avait des poings comme des battoirs; avec ça, une voix rauque de brute épaisse, une tête porcine plantée directement sur ses épaules, des parents, bon... qui devaient pas gagner souvent au trivial pursuit. J'ai tout de suite senti le gamin qu'il allait falloir "cadrer" très vite.
    Eh ben, GROSSE CONNERIE ! Ce bonhomme il était doux comme un agneau, gentil au possible, extrêmement sensible, et plutôt futé malgré les inévitables handicaps culturels qui font que la société, c'est de la merde.
    Je raconte ça, c'est pour dire qu'il y a de l'espoir pour Brandon. Ou alors, à force de se frotter à des gens qui auront les mêmes a priori que moi, même Daryl va devenir ce à quoi il ressemble, mais on n'a qu'à dire que non.
    9
    Jeudi 22 Avril 2010 à 10:01
    Clyne
    Attends, dans les 90's on pouvait se moquer des gens qui appelaient leur enfant Brandon ou Jordy mais en 2010 c'est vintage, voire carrément trendy, non ?

    10
    Michèle
    Lundi 26 Avril 2010 à 17:10
    Michèle
    Drôooooooole.

    Ce qui est tellement cool pour lui c'est qu'en 2010 en faisant un peu la queue à la mairie tu peux changer de prénom.

    Constance, ex-Kelly.
    11
    Jeudi 29 Avril 2010 à 10:45
    Valérie
    Ils auraient carrément du l'appeler "Prends donc" au lien de Brandon, vu comme ça...
    Allez, j'suis pitêtre chieuse, c'est drôle mais j'ai commme un goût amer dans la bouche///
    12
    Skorvaltz
    Samedi 1er Mai 2010 à 03:52
    Skorvaltz
    Compliments bien mérités ^^
    Bah moi, je vais juste te complimenter sur ta façon, d'une part, d'écrire et d'autre part, d'aborder les choses. J'ai découverts ton blogue (oui, j'aime la langue française et elle me le rend bien...) par pur hasard (ou presque... c'est la magie de facebook... ) et je me suis dit (avec mon accent rouennais) : c'est quoi c'te blog de gonzesse ? mdr ptdr ca mair c tro bi1 ke j'vai maime le maitre en lit hein sur faïcebouque telemant que j'adaure ! ! Et en fait, maintenant, j'en suis rendu à me tâter à commander ton bouquin à la feunaqueux (non, je ne vais pas y aller et demander : "z'avez pas les hommes mode d'emploi ?", j'ai ma virilité à défendre.... ). Bref, j'adore ta façon d'écrire et je suis remonté assez loin dans tes "tiquais" pour connaitre un bon bout de ta vie et te féliciter pour tout ce que tu fais ! Je te souhaite bon courage

    Boujoux pis des co*illes
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :